Debout - Accrochez
 
Gazette des Anciens                                                                                    Jqnvier - Février - Mars 2009


Cette Gazette est ouverte à tous les Anciens dans le cadre du site

______________________________________________________________________________________________________________


Bonne année à tous les Paras
Que 2009 vous garde la santé,
bonheur et réussite

*****
Au fait, saviez-vous . . .
                       pour la prière des paras ?





La prière des paras, vous la connaissez. Elle a été éditée et vous est très souvent présentée avec cette belle photo de para.
Beaucoup croient qu'il s'agit de la photo de son auteur, André Zirnheld. . .
Et bien NON, erreur. . .  Il s'agit tout simplement d'un de nos camarade, ancien d'Indochine du début,
Le caporal-chef Jean-Paul HAMEL à 23 ans et engagé à 17 ans .
Dix opérations parachutées.
Deux fois blessé au combat.
En 1950, le magazine ParisMatch s'intéressait plutôt  à ceux qui se battaient pour la France qu'à ceux qui la combattaient.
Il est vrai qu'à cette époque, le fric n'avait pas encore pris le pas sur le patriotisme.
 C'est donc en 1950 que les repoters de ce magazine firent un reportage sur les commandos paras qui se battaient en Indochine.
Notre ami JP. HAMEL eu même droit à la couverture du ParisMatch, en octobre 1950.
Aujourd'hui, porte drapeau d'une Amicale de Parachutistes, il coule des jours paisibles dans la région de Vannes en Bretagne.

( Toutefois, s'il veut bien nous contacter, nous serions heureux d'écrire sa biographie. )





Merci à notre correspondat G. L.

______________________________________________________________________________________________________________

Voici un article de notre ami Pierre Leulliette qu'il écrivit à la fin de 2007.

   Che Coglione  !

par Pierre  Leulliette
_______











______________________________________________________________________________________________________________

Garde à  vous  . . . Aux ordres
___________

Il y a encore quelques rares anciens d'Algérie à la prétention de chefs , qui s'associent toujours à la fête du FLN !

______________________________________________________________________________________________________________



______________________________________________________________________________________________________________

Nos peines

Jean  SASSI


Le grand "Jedburgh" nous a quitté.
_______

"Né en 1917, Jean Sassi, qui avait déjà fait la campagne de France en 1940 et les Corps Francs  d'Afrique, s'engage dans la force Jedburgh, créée en 1943 et composée de 300 volontaires britanniques, américains et français, précurseurs des forces spéciales contemporaines."
Ces commandos Jedburghs seront parachutés par équipes de trois sur l’Europe occupée au cours de l’été 1944. Une quarantaine de Jedburghs français, dont Jean Sassi, participèrent ensuite aux opérations contre les Japonais en Asie, notamment en Indochine, au sein de la Force 136.
De retour en métropole, après quatre ans au 11e Bataillon de choc, Jean Sassi retourne au Laos où il recrute plusieurs maquis de Méos dans le cadre du Groupement de Commandos Mixtes Aéroportés, le fameux GCMA qui porte des coups très rudes aux régiments vietminh par des embuscades et des coups de main dans leur zones.
Avril-Mai 1954: c'est Dien Bien Phu. A la tête d'une armée clandestine de 2.000 maquisards méos et laotiens encadrés par plusieurs officiers français, le capitaine Sassi part à marche forcée pour se porter au secours de la garnison assiégée mais le général Navarre ayant trop hésité à donner son autorisation, en dépit de l'insistance du colonel Trinquier, il est trop tard. Celle-ci a succombé sous le nombre vingt quatre heures avant leur arrivée. Les maquisards vont alors se retirer, tout en s'opposant aux forces du Vietminh qui cherchent à se porter sur le Laos, leur barrant la route et leur infligeant des pertes considérables.

Il avait ensuite combattu pendant la guerre d'Algérie au sein du 11e Choc.
Le colonel Jean Sassi était entre autres commandeur de la Légion d’honneur, Croix de guerre 39-45 et Croix de guerre des TOE (Indochine). Il était le président fondateur de l'Association nationale des anciens parachutistes du 11e Choc, dite "Bagheera".

Jean SASSI est décédé le 9 janvier 2009, dans sa quatre-vingt douzième année. Ses obsèques ont eu lieu le mercredi 14 janvier 2009, en la chapelle de l'Ecole Militaire de Paris en présence de nombreux anciens du 11 ème Choc entre autres.

______________________________________________________________________________________________________________

Le saviez - vous



qu'elles seraient dangeureuses  ?
_____

On croyait bien faire en achetant (cher) des ampoules à économies d'énergie. Erreur ! Ces mini-usines d'éclairage contiennent du mercure et émettent de puissants champs électromagnétiques.
Elles coûtent 4 fois plus cher que les ampoules classiques, mais on nous dit partout qu'il ne faut plus acheter que des ampoules basse consommation parce qu'elles protègent la planète et durent plus longtemps.
Estampillées "Ecolo" un peu vite, ces ampoules sont pourtant de véritables bombes à retardement car elles contiennent une quantité non négligeable de mercure à l'état gazeux et parce qu'elles émettent des champs magnétiques et des radio fréquences.
Elles fonctionnent exactement comme les tubes fluorescents : une décharge électrique provoque la collision d'électrons avec des ions de vapeur de mercure, générant un rayonnement ultraviolet par excitation des atomes de mercure.
L'innovation technique est basée sur l'adjonction d'un circuit électronique intégré comprenant un starter et un ballast (transformateur). Une véritable usine miniature ! Le ballast électronique émet des champs magnétiques de basses fréquences entre 50 et 500 Hz ainsi que des hautes fréquences entre 20 et 60 kHz destinées à corriger le défaut inhérent à cette technologie, qui est de diffuser une lumière papillotante.
Alerté par des porteurs de pacemaker ayant subi des interférences électromagnétiques à proximité de ces ampoules, Pierre le Ruz, directeur scientifique du centre de recherche et d'informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (CRIIREM), a vérifié:
" nous avons, entre autres, mesuré des radiofréquences harmoniques jusqu'à 200V par mètre, alors que les valeurs limites en vigueur est de 27V/m."
L'électro-pollution ainsi générée entraîne une diminution de la mélatonine, une hormone qui induit le sommeil, régule l'humeur et inhibe la prolifération des cellules cancéreuses. La revue scientifique The Lancet a publié dès 1978 une étude reliant diminution de la mélatonine et cancer du sein. D'autres études ont montré qu'il en est de même pour l'hypertrophie bénigne de la prostate, le cancer de la prostate, de l'ovaire, du col de l'utérus, du poumon, de l'estomac, de la thyroïde et le cancer colorectal.
Autres conséquences à court terme : troubles du sommeil, excitabilité, irritabilité et hyperactivité. Il faut donc éviter les ampoules basse consommation, notamment à côté de la tête. Mieux vaut opter pour les bonnes vieilles ampoules à incandescence. Quitte à réduire la durée d'éclairage pour économiser les ressources de la planète en allant nous coucher plus tôt !
La fée électricité" Santé publique Editions santepublique-editions.fr <http://santepublique-editions.fr/>
Attention à la casse !!!
Chaque lampe basse consommation contient 0,05mg de mercure. En les cassant on s'expose donc à respirer des vapeurs toxiques. Alors qu'il faudrait inciter les consommateurs à faire très attention en manipulant ces lampes.
Les vendeurs se gardent bien de nous donner de telles précisions. Comme pour tous les produits dangereux, leur recyclage est obligatoire. Il est d'ailleurs payé par les consommateurs à raison de 0,20ht par ampoule.
les ventes ont presque doublées en 4 ans pour représenter environ 25 millions d'unités. C'est donc une énorme quantité de mercure qui se retrouve dans la nature.
______________________________________________________________________________________________________________
Jeunes paras, vous voulez continuer à servir . . .

DGSE  :   La Direction Générale de la Sécurité Extérieure recrute...
_______


Envoyez votre CV à la DGSE...
Vous souhaitez présenter votre candidature à l'un des concours d'entrée au Service de la DGSE, la Direction Générale de la Sécurité Extérieure recrute... Pour tout renseignement ou inscription, prenez contact à l’adresse suivante en joignant impérativement un CV et une lettre de motivation avec vos coordonnées :
Ministère de la Défense,   BP 359-07
75327   Paris Cedex 07
La DGSE recrute des civils et des militaires, par voie d’affectation à partir d’une autre administration d’origine, par voie de concours ou par voie de contrat. Cette diversité de recrutement répond à des besoins différenciés de compétences.
Un généraliste s’orientant vers un emploi d’analyste ou d’officier traitant est recruté sur son potentiel, qu’il soit militaire ou civil. Dans ce dernier cas, la voie du concours est privilégiée.
Après son recrutement, il reçoit une formation initiale en interne, destinée à lui faire acquérir les compétences requises par ses futures fonctions et qu’aucune formation ne lui a permis d’acquérir au préalable.
A l’inverse, pour des emplois le plus souvent de type technique, la DGSE recrute par voie contractuelle, les connaissances recherchées étant dispensées par des universités ou des grandes écoles.
En fonction des postes à pourvoir, la DGSE recherche donc des aptitudes et des compétences fort diverses.
Métiers du renseignement... Contracdictions et paradoxes !
Mais, dans tous les cas, le candidat qui à un emploi à la DGSE doit disposer de qualités bien particulières et souvent contradictoires : discrétion, gôut du secret et curiosité, sens du contact et aptitude à la solitude, précision et imagination, rigueur et débrouillardise, prudence et audace, loyauté et duplicité, patriotisme et goût pour la diversité, intégrité morale et souplesse intellectuelle, etc... , toutes qualités qui demeurent encore insuffisantes, si elles ne s’accompagnent d’un sens élevé du service de l’État et des obligations de secret qu'impose le travail pour la Défense nationale.
Source :  DGSE - Recrutement, Une carrière dans le renseignement...

______________________________________________________________________________________________________________



 
            Du sublime au ridicule , il n’y a qu’un pas .

                                                                      Napoléon


______________________________________________________________________________________________________________