Introduction
Résistance
Maquis
5e DB-US et C.I.A.
Armée Française
Para
L'Indochine
En France
L'Afrique
A nouveau la France
Création U.N.P.
Les fondateurs de l'U.N.P.
Debout les Paras
Le Général gracieux
L'aïkido
Les premiers présidents
L' U.N.P.
Visites de sections
Le Service Social
A nouveau l'Afrique
Les grands oubliés
Hommages
N'oublions pas
L'esprit para

 

Galerie

 

 

 

L’ U.N.P.

 


L’EUROPE DES PARAS en 1964. MAIS OUI DEJA ! . . .



La St. Michel 1964 à l’hôtel Lutétia à Paris

La C.E.E. n’était pas née.
L’ UEP n’existait pas non plus.
Pourtant 35 ans plus tôt, l’UNP avait déjà fait l’Europe des paras discrètement, sans bruit pour ne pas dire plus, et recevait les délégations de parachutistes étrangers à chaque St Michel.
Pour les représentations extra européennes, citons entre autres des délégations Israéliennes -Américaines - Espagnoles - Brésiliennes . . .

Ci-dessus, de gauche à droite : Le Délégué des paras allemands - Marc MILBURN, représentant les SAS anglais -  J.ROSIER, Secrétaire Général National de l’UNP - Le Général GRACIEUX, Président National de l’UNP -
Le Général (x) délégué paras anglais - Le représentant des paras belges .

 


Contacts au plus haut niveau



Entretien du Ministre des Armées, Pierre MESSMER avec le secrétaire Général J.ROSIER .
Au centre, l’Administrateur de la France d’Outre-Mer Pierre CHENAL



Le Ministre des Armées, Pierre MESSMER , le chef de cabinet
et J. ROSIER, Secrétaire Général de l’UNP

 

Souvenirs de l’U.N.P.



Le Général Gracieux, président de l’UNP délègue le secrétaire Général J.Rosier
pour signer le livre d’or de l’Arc de Triomphe, en reconnaissance de son action.

 



J. ROSIER en 1965

 

Devoir de souvenir ?



Le Général GRACIEUX

Beaucoup le connaissaient mal au début de sa présidence de l’UNP,
C’est à ses obsèques que beaucoup ont été surpris de constater son rayonnement et par lui, celui de l’UNP. C’est aussi à ce moment là que tous les présents prirent conscience que l’UNP venait de perdre un grand Monsieur .
Ses obsèques furent célébrées en l’église des Invalides le samedi 27 avril 1974 en présence d’une assistance évaluée à 2000 personnes. Aux premiers rangs : les Maréchales De Lattre, Leclerc et Juin. On remarquait également la présence de plus d’une cinquantaine d’Officiers généraux. Les représentants du gouvernement et des Ambassades étrangères ainsi que des délégations de parachutistes de différents pays.
Le Président Bidault, les Présidents Nguyen Van Tam et Tran Van Huu entouraient la famille.
Toutes les Associations d’Anciens combattants étaient représentées et soixante dix drapeaux entouraient le choeur de l’église.
Il va sans dire que toutes les sections de l’UNP étaient également représentées.
Le R.P. Boz prononça l’homélie, et c’est le Père Casta, ancien aumônier para qui rendit hommage à l’action du Général et procéda à l’absoute.
C’est le Général Salan qui, sous le porche de la cour d’honneur des Invalides où s’amoncelaient gerbes et couronnes, prononça les paroles d’adieu à celui qui fut son proche collaborateur et son ami.

Le général Gracieux repose dans le cimetière de Chateau-Gontier, dans le département de la Mayenne.
Par curiosité j’ai interrogé plusieurs nouveaux adhérents de l’UNP,
Aucun n’a été capable de me dire qui était, où ce qu’évoque pour lui le nom du Général Gracieux
Sans commentaire.

Le Devoir de Mémoire, pour les faits comme pour les hommes, c’était une partie de l’ESPRIT PARA , esprit dont les anciens avaient le culte et croyaient transmissible . . .
Se seraient-ils trompés ?





“ Une société sans mémoire est une société appelée à disparaître “

 

Devoir de mémoire



Le Colonel Trinquier, L’un des principaux fondateurs de l’UNP

En 1990, avec le Colonel Cauhépé et le Capitaine Mosconi, nous organisons une cérémonie du souvenir au nom de l’UNP.
J’en organiserai une autre en 1998, au nom et avec la participation des anciens du 2° BCCP-S.A.S



Sur leur initiative, J.Rosier et le capitaine Mosconi
déposant la gerbe
au nom de l’UNP en 1990
Plusieurs centaines de participants avec la famille
et diverses Associations,
dont les “ Anciens du Cdo Ponchardier “

 
 

 


haut de page | chapitre précédent | chapitre suivant